mercredi 24 août 2016

Mes dernières découvertes!

Certes, je suis encore seule jusqu'à demain soir, mais rassurez-vous, j'ai de multiples occupations fort sérieuses au demeurant.



Que voulez-vous, nous sommes dans le sud, les voisins sont sympas, et quand on leur annonce qu'on est seul, hop, on se retrouve invité à passer les voir avec leurs copains, en clair: prendre l'apéro.


Je me suis donc retrouvée en fin d'après-midi, hier, devant la piscine de ma voisine, qui a sorti le fameux rosé, puis un bol de gaspacho qu'elle venait de faire, suivi de tomates toutes fraîches coupées en rondelles sur un morceau de pain grillé frotté à l'ail, arrosées d'un filet d'huile d'olives et de pistou, et pourquoi pas, avant de partir, goûter un p'tit fromage de chèvre dont on allait avoir des nouvelles!

Au final, j'avais dîné..

Dans la journée, j'avais décidé de partir à la découverte d'une des dernières herboristeries (il n'y en a plus que 5 dans toute la France) qui se trouve à Montpellier.
Grâces soient rendues au GPS de mon smartphone, je circule maintenant comme une grande sans m'égarer.
 je ne me suis donc pas perdue, et suis tombée sous le charme de cet endroit intitulé "la quintessence", situé dans une ruelle de la vieille ville:


A l'intérieur, on dirait la caverne d'Ali Baba: des rayonnages de pots remplis de fleurs, d'herbes, d' huiles essentielles..


Le tout dirigé par un charmant herboriste, qui prend le temps de vous écouter, vous questionne, et d'un coup, sort un grand sac en papier où il mêle différentes plantes, graines, fleurs qu'il pioche dans tous ses pots.. il ne lui manque plus qu'une baguette et un chapeau pointu pour qu'on pense voir un druide préparant ses ingrédients pour la potion magique..


Bref, j'étais enchantée de ma découverte, et j' ai confectionné le midi même ma super tisane selon les conseils du chef, tisane qui, pour sûr, va soigner tous mes bobos!

Enfin, autre découverte: mon nouveau joujou, j'ai nommé l'extracteur de jus, soit, cette chose qui se branche sur mon super robot Kitchen Aid:


Bon, vu comme ça, j'imagine que ça ne vous fait pas rêver?
Moi, si, et j'ai fini par craquer et me l'offrir..

Que j'explique: la région regorge de fruits et légumes, on nous explique partout qu'il faut consommer des fibres, et avec cet appareil, je peux m'amuser à faire des smoothies( ou des jus) de  pomme/ citron/ carotte/ kiwi/ banane.. enfin, tout ce qui me passe sous la main.


Jusque là, c'est toujours bon (je n'ai pas testé poireau/ endive/ betterave, je l'avoue).
Et devinez qui va préparer en un tour de main les coulis de tomates pour cet hiver??

Vous allez voir la pêche d'enfer que je vais avoir sous peu, moi!



lundi 22 août 2016

Une étrange sensation..


Me voilà dans une situation qui me laisse perplexe: je suis toute seule pour 5 jours..

Cela fait bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé, et si j'en profite pour faire du piano, ranger, bouquiner, jardiner, manger n'importe quoi, n'importe quand, je constate que j'en ai perdu l'habitude!

En effet, mon mari se trouve en Auvergne pour une tournée des orgues de cette région, jusqu'à jeudi soir.
Si, la semaine dernière, j'avais la compagnie de ma seconde fille, venue se détendre un peu avec une amie, elle a quand même du  repartir samedi soir pour retrouver son travail.

Finalement, j'ai pris l'habitude d'avoir du monde chez moi depuis le début de l'été, entre ma prof de piano, et sa famille, ma soeur et sa famille, mon fils et sa copine, et mes deux filles l'une après l'autre, la maison n'a pas désempli.
Donc, là, tout soudain, c'est étrange, très calme.. trop calme (et en plus, les J.O sont finis)!

Heureusement, il me reste.. le chat, pour mettre un peu d'animation et me flanquer la trouille la nuit en faisant du boucan.
Car, oui, scoop: une amie a réussi à reconnecter au moins 2 neurones dans son cerveau: il sait maintenant jouer avec une feuille ou un crayon.. et fait des trucs stupides, comme sauter dans le barbecue après qu'on y ait fait griller des brochettes pour lécher la grille:



Nul besoin d'appeler la SPA, les braises étaient éteintes depuis un bon moment, pas un poil de roussi.

Si je continue dans le registre animalier, nous avons découvert une des festivités culturelles locales, j'ai nommé: les courses camarguaises!

Attention, ici, il y a une culture du taureau à laquelle nous sommes totalement étrangers..

D'ailleurs, à la fin de cette semaine, il s'en tient une dans les arènes derrière ma maison, avec lâcher des taureaux en prime (pas sûre de sortir de chez moi..).

La course camarguaise se démarque heureusement de la corrida, puisque c'est un jeu, qui consiste à attraper des "trophées" accrochés aux cornes ou sur la tête d'un jeune taureau.

Un bon dessin valant mieux qu'un long discours, voilà les trophées en question:


L'ambiance y est fort sympathique et bruyante, animée par des musiciens plein de bonne volonté, qui massacrent "Carmen" avec un enthousiasme communicatif.


Petite remarque au passage, sur ma photo, les arènes semblent vides, parce qu'à cet endroit, le soleil tape trop fort.. tout le monde se tasse à l'ombre.

Les jeunes taureaux sont plein de fougue, et je reconnais qu'il faut vraiment avoir envie d' aller les chercher:



J'ai réalisé que je n'étais vraiment pas du coin en voyant tous les gamins courir derrière les taureaux ramenés par les gardians à cheval à l'issue de la course, en tentant de s'accrocher à leur queue!

A l'issue de ce spectacle, qui dure tout de même 2 bonnes heures, il nous a fallu une bonne douche pour évacuer le sable, la transpiration, et surtout.. l'odeur très.. puissante des taureaux..



Bon, je vais donc profiter de ces quelques jours de solitude pour parfaire mon jeu au piano, et déguster les tomates et figues de son jardin que m'offre mon adorable voisine..

Qu'on se rassure: ce n'est qu'un répit!
La semaine prochaine, nous irons faire un tour dans les Cévennes, puis passerons à Strasbourg  fêter des anniversaires, et rentrerons via Paris voir la nouvelle maison  de ma fille aînée et de son mari.. avant de recevoir à nouveau famille et amis, chouette, la vie est belle!

vendredi 12 août 2016

Il y a le ciel, le soleil et la mer..

C'est l'été, il fait beau, mais pas trop chaud grâce à la tramontane, et ma piscine est toujours bleue!


Je reconnais ma fierté lorsque j'ai constaté qu'elle avait été digne de la piscine de plongeon olympique lors de son épisode verdâtre, et avoir méchamment ricané à la lecture de certains titres de journaux "le mystère de la piscine verte"..


Pas de mystère, trop de pH, je le sais maintenant!
C'était ma minute "Ciboulette étale sa science".

En ce moment, nous avons la visite d'une de mes filles accompagnée de son mari, et avons enfin pu fêter ensemble le 10 août son anniversaire, événement rarissime, car la plupart du temps, à cette date, tout le monde est dispersé aux quatre coins de monde.

Un peu d'imagination fut nécessaire pour coller les 32 bougies qui n'auraient pas tenu sur le croissant du petit déjeuner:



Et pour cette journée particulière, nous avons décidé de les emmener à Saint Guilhem le désert,  que nous avions visité en mars dernier.


Ambiance très différente au mois d'août: il y avait foule!
Trouver de quoi se restaurer a relevé de l'exploit..
Mais j'ai particulièrement apprécié certains  panneaux:



La journée fut magnifique.
Il faut dire que le site est magique..


Mon mari a également profité de la présence de sa fille pour, enfin, pouvoir visiter la célèbre grotte de Clamouse ( étant claustrophobe, je refuse de pénétrer dans ce type d'endroit), pendant que je bouquinais tranquillement à une terrasse..
Vous avez donc droit à une sublime photo piquée sur le net:



Il va sans dire que nous occupons bien notre temps, outre les visites de copains en vacances dans le coin, baignades en bord de mer, soirée aux estivales de Saporta, (je vous en ai déjà parlé), sur le port de Mèze pour y déguster poissons et fruits de mer de l'étang de Thau voisin..


L'été ici n'est finalement pas vraiment propice au farniente, encore moins à un quelconque régime..

Seul mon chat arrive à se contenter d'une seule activité quotidienne: la sieste!


Bref, si on ne se repose pas beaucoup ( n'oublions pas, de plus, la retransmission tardive des J.O!), nous profitons vraiment des avantages de notre nouvelle région, sans éprouver encore un quelconque regret pour la région parisienne..

jeudi 4 août 2016

Ma première étoile!


Mais non, ce n'est pas celle-ci, voyons!
Je sens que tous ceux qui me connaissent sont perplexes: moi, sur des skis dans la neige??
Hé, ho, là, je vous rappelle qu'il fait quelques 35° actuellement ici, et que je me refuse encore et toujours de pratiquer ce type d'activité.

Levez le nez, en fait d'étoile, s'agit d'une vraie celle-là:


Pour la première fois de ma vie, j'ai vu, et clairement vu, une étoile filante!


Depuis bientôt 58 ans, que j'essayais désespérément d'en voir au moins une, sans aucun succès,
J'ose avouer maintenant que lorsque tout mon entourage s'extasiait.. je finissais de guerre lasse par pousser un "ah, oui, ça y est, j'en vois une" , sans avoir rien vu du tout..

Que je vous raconte: mardi soir, tard dans la nuit, il faisait chaud, très chaud..
Pour se rafraîchir, une seule solution, un plouf dans la piscine, le nez en l'air pour admirer le ciel plein d'étoiles et apprécier le calme ambiant.
Le ciel est tellement beau, il fait bon, on s'allonge sur les transats, et c'est là, que, surprise, est apparue une étoile filante, une vraie, bien lumineuse et incroyablement visible, même sans lunettes!
J'ai ensuite passé une bonne partie de la nuit à tenter d'en apercevoir d'autres, sans succès, mais j'y crois, je vais en revoir, c'est sûr!

Autre apparition nocturne surprenante en ce moment: après les geckos, les hérissons, qui ont la courtoisie de rester dehors, nous avons eu hier soir la visite surprise d'une chauve-souris manifestement mélomane, puisqu'elle s'est invitée dans le séjour dès l'ouverture de "la Traviata" diffusée à la télévision.


Manifestement, elle préférait l'opéra de Verdi au film Batman, passé quelques jours auparavant, la classe, je ne vous dis que ça!

Pour nos futurs visiteurs, quelques nouvelles de la piscine maintenant.
Après l' avoir vidée, nettoyée puis remplie début juillet, voilà qu'elle nous a donné de nouveaux signes d'inquiétude début août en reprenant une teinte verdâtre peu engageante..
Nouveau pisciniste contacté (le précédent étant parti en vacances), diagnostic établi.
Attention, je vous le donne: en juillet, nous avions un problème de stabilisateur trop élevé, bloquant l'action du chlore.
Cette fois-ci, il s'agissait d'un taux de PH trop élevé, et de TAC trop bas..
Au secours, mes cours de chimie sont trèèèès lointains.

Je résume: après avoir déversé des kilos de produits chimiques divers et variés, notre piscine est redevenue claire et transparente, et rassurez-vous,on peut s'y baigner sans souci, ouf!


Quelles nouvelles surprises notre maison nous réserve-t-elle encore??
Vous le saurez en lisant le prochain épisode!


mardi 26 juillet 2016

Premier été dans notre nouvelle région: soleil, plage, piscine, visites et chaleur.


36° aujourd'hui, activité principale du chat: la sieste!

Et oui, c'est l'été dans le sud, si nous l'appréhendions un peu à notre arrivée en janvier, il nous semble, à ce jour, tout à fait supportable, grâce, il faut bien le reconnaître, à la piscine dans laquelle nous plongeons sans retenue pour nous rafraîchir: elle n'est qu'à 30°.. la mer, à côté, nous paraît vraiment fraîche.

Les soirées sont très agréables, le vent se lève, les températures baissent -un peu- on prend le dîner sur la terrasse, des dégustations et festivités sont organisées un peu partout..


Une vraie douceur de vivre!

Qui dit été, dit vacances, et donc visites.
Vous aurez remarqué mon silence ces derniers temps, du, non pas à une bouderie de ma part, mais à la réception de ma frangine, son mari et ses deux filles, venus tout exprès de San Francisco ( avec un stop à Montignac pour voir mes parents).

Ce furent donc des journées bien remplies, de retrouvailles, de plage: ci-dessous une de mes nièces en pleine activité:



de balades et de chutes à vélo, de visites de Montpellier et de ses ruelles typiques dans le quartier de l'Ecusson:


de grillades, de grandes tablées dès le petit déjeuner, avec fous-rire et bon appétit (la douairière qui trône au fond, c'est moi):


de soirées de jeux sous les étoiles:


de grands ploufs dans la piscine, avec crises de régression, éclaboussures et plongeons, vous voyez l'ambiance!


Tout ce petit monde est reparti lundi après-midi, et tout soudain, la maison paraît un peu vide et trèèès calme..
Après une journée de lessives, nettoyages et rangements divers, nous retrouvons pour un temps notre quotidien, tristement émaillé par les trop nombreux attentats..

Alors, quand le soir tombe, je décide de contempler le soleil couchant, et l'éclosion des fleurs de mon jardin..




en attendant les prochaines visites!!!

mardi 12 juillet 2016

La leçon de piano.


Mon stage de piano s'est achevé dimanche dernier.



Ben oui, il ne me reste plus maintenant qu'à travailler toute seule..

J'avais recontacté, au mois de mars dernier, la professeure russe avec laquelle j'avais découvert la pratique du stage de 3 heures de cours intensif sur 5 jours, pour savoir si elle était toujours disponible.
Si vous ne vous en souvenez plus, ce stage se tenait en juillet, chez elle, dans les Cévennes, pendant que mon mari, de son côté, participait à un stage d'orgue à Alès.



Cette année donc, ma sublime Guzelya Prokofieva, puisque tel est son patronyme, m'a fait une proposition  à laquelle je n'ai pu résister: venir me donner ses cours à domicile, en échange du gîte et du couvert (et de sa rémunération, bien sur)..

J'avais quand même un doute: serions nous compatibles au quotidien, sachant que nous serions en tête à tête, puisque mon mari est à .. Alès, bien sûr.
Nous nous étions vues 5 jours en juillet dernier, sans cohabiter, allions-nous nous entendre..
Je vous rassure tout de suite, tout s'est tellement bien passé qu'elle revient demain avec mari et enfant pour 2 jours!


Contrairement au pianiste de la Castafiore chez Tintin, cette année, c'est moi qui ai demandé à faire des gammes (c'est fou comme on évolue).
En effet, j'avais préparé un programme d'enfer de tout ce que je voulais travailler avec elle, mais me suis très vite rendue compte que ce dont j'avais le plus besoin, avant de jouer vraiment,  c'était de faire des "échauffements" de doigts,échauffement indispensable à tout bon sportif qui se respecte.

J'en profite au passage pour adresser un petit message à ceux qui nous ont fait vibrer la semaine dernière:


(Guzelya a du regarder la demi-finale contre l'Allemagne avec moi.. c'était prévu dans le contrat).

Donc, outre ces 3 heures de cours quotidiens, à savoir moitié dans la matinée, moitié dans l'après-midi, nous avons pu profiter de la piscine, enfin remise en eau après un passage du" pisciniste", un vidage complet de l'eau (verte) qu'elle contenait, et son remplissage.. 50 m3 tout de même..
Au passage, notez comme c'est triste et sale (beurk) une piscine qui se vide:


Depuis, tout est redevenu propre et beau.. chouette, parce qu'il fait vraiment très, très, très chaud!


Nous avons d'ailleurs fini par investir dans des ventilateurs pour ne pas fondre le soir dans les chambres, ou dans la journée devant le piano.

Guzelya avait prévu d'aller souvent à la plage pendant son séjour, mais je ne disposais que de vélos pour nous y rendre.. et , sincèrement, outre qu'elle ne maîtrise pas vraiment cet engin de locomotion et qu'il fallait pédaler par  plus de 36°.. , vous l'aurez deviné, on est restées au bord de la piscine!

Par contre, le samedi, nous avons découvert le fameux "toro-piscine".


Vous ne savez pas ce que c'est? Je ne connaissais que les dessins de Dubout.

Bon, à voir une fois, surtout si comme moi on habite à côté des arènes et qu'on profite à fond de la sono..
C'est bon enfant,  ambiance jeune et sympathique, et je l'avoue:  nous avons rigolé toutes les deux lors de l'épreuve de foot.. avec vachette et piscine..


Sur ce, hop, je m'en retourne travailler un peu mes gammes avant de m'attaquer à Mozart, non sans auparavant vous avoir présenté mon nouveau copain rencontré ce matin:



Mignon tout plein...


lundi 4 juillet 2016

Festivités locales.

Je découvre des activités insolites dans mon nouveau cadre de vie.

Connaissiez-vous la "fête de la tomate"?
Non? Moi non plus, je l'ai découverte samedi dernier..



Qu'est ce donc qu'une fête de la tomate?
Ni plus ni moins qu'un marché paysan, avec une exposition autour de ce fruit.


Ici, une tomate monstrueuse puisqu'elle pèse plus de  2 kgs..

Là, des explications un peu plus sérieuses:


 j' y ai d'ailleurs découvert la tomate locale:


Bon, j'avoue, l'animation n'était pas du tout au rendez-vous, (pas d' animation musicale comme promis sur l'affiche), mon marché du dimanche matin est nettement plus vivant.. quelques rares maraîchers, peu de clients..j'y suis allée à 11h, sans doute pas la bonne heure, ou alors question d'emplacement trop excentré?


Dimanche matin, par contre, plus rigolo, outre mon marché classique, il y avait la.."galopade"!
Même question que précédemment, késaco galopade?


C'est une grande course à pied, qui démarre devant chez moi!


Là, chapeau, il fallait avoir non seulement de l'entraînement mais également du courage pour courir 10 km sous une température dépassant les 30°!

Oui, parce que chez nous, il fait chaud, trèèèès chaud, je fonds..


Pour parachever mon état de liquéfaction, c'est maintenant que le filtre de ma piscine a décidé de rendre l'âme.. vous avez envie de vous baigner là-dedans, vous?


Vous me direz, le chat du voisin continue à s'y désaltérer..


Donc, un joyeux "pisciniste" est en train de nous rattraper la chose en urgence, mais vous vous en doutez, contre quelques euros bien sonnants et trébuchants..

Ma prof de piano arrive mardi soir pour un stage de 5 jours, suivie par famille et amis tout l'été, tout le monde rêve de piquer une tête, moi compris.. les délais sont serrés!

Toujours à courir après la montre les retraités...