jeudi 22 juin 2017

C'est l'été et les amis arrivent!

C 'est officiel, depuis hier nous sommes en été.
A vrai dire, voilà déjà un bon moment que nous avons vraiment, vraiment chaud.



Heureusement, un petit vent venu de la mer nous donne de l'air, et surtout,  la piscine nous offre à tout moment l'occasion de faire trempette. Ceci étant, la température de l'eau est de 32°, le rafraîchissement est tout relatif..

C'est l'été, et nos premiers visiteurs sont venus nous rendre visite quelques jours, grosses salades pour les repas, plongeons, jeux de cartes en soirée et crises de fous- rire au programme!

Pour trouver un peu de fraîcheur, nous avons voulu varier les différents types de baignade qu'offre notre situation géographique:
trempette chez nous dans la piscine,
à la plage, sur les bords de la Méditerranée,
et une première, au lac du Salagou, dans les Cévennes. (ma motivation pour y aller: son nom rigolo)!

Mention spéciale, donc pour le lac, et sa sympathique guinguette qui nous a accueilli pour le déjeuner.



Avec les chaleurs, arrivent.. les moustiques!
J'ai ressorti l'assortiment de sprays, plaquettes, diffuseurs classiques pour lutter contre ces bestioles qui ont une affection particulière en soirée pour mes chevilles et autres parties de mon anatomie.
Nous avons trouvé un nouveau jeu relativement efficace: la raquette anti-moustique!


Il ne faut donc pas s'étonner si on voit l'un d'entre nous, le soir, faire soudain de grands moulinets de bras avec cet engin: ce n'est pas une crise de délire du à la chaleur,mais la chasse aux moustiques et autres bébêtes pénibles qui se trouvent électrocutés en un grésillement si on arrive à les toucher!

Pendant ce temps, notre chat, indifférent à notre agitation, fait la sieste en permanence.
Il a cependant du s'intéresser beaucoup plus que moi aux élections qui viennent de se tenir, car je connais maintenant ses opinions politiques: mon chat est un écolo radical!
Je m'explique: dès qu'il me voit me pencher pour ôter les innombrables pousses de palmier qui ont germé au milieu de mes hortensias, il s'approche, se couche dessus, et pousse ma main de son museau..
Je ne veux pourtant pas de palmeraie!!


Activité indispensable de la saison: lecture, bien sûr..
Mention spéciale au dernier Fred Vargas, dont je vous avais annoncé la sortie, et que j'ai dévoré:


Et dans un tout autre genre, un grand moment avec Sylvain Prudhomme (qui m'avait déjà bouleversé avec "les grands"):

Découverte de cette région du sud, la Crau, récit de la mémoire familiale, la quête de nos racines, de nos origines, ici,entre transhumance des brebis et internet..
On ne lit pas ce livre, on le vit, il résonne en nous.. Petite pépite!
Gros problème maintenant: qu'est ce que je vais bien pouvoir lire??

Tout mes visiteurs sont repartis à cette heure, la lessive sèche au soleil.. nous pouvons partir pour le week end à Paris et y retrouver nos jeunes et nos amis!




mardi 13 juin 2017

Zénitude lattoise.



Nous nous sommes octroyé un temps de peu de repos après  nos périples multiples et variés qui nous ont mené ces derniers temps de Berlin à Montignac, puis à Fanjeaux, (retrouver oncles et tantes),

Nous sommes rentrés la tête pleine d'émotions, de souvenirs.
Pour n'en citer qu'un, la cueillette des cerises dans le jardin de mes parents.. j'y ai retrouvé chez certains, dont moi, un côté ludique et gamin.. insoupçonnable bien sûr!


Donc, la semaine passée, nous nous sommes octroyés calme et repos.
Ce qui veut donc dire prendre notre temps, et faire ce qui nous plait dans un tempo assez lent: fait très chaud!

A savoir, plonger dans la piscine qui nous tend les bras avec ses 30°, regarder la finale de Roland Garros, confectionner mon stock de confitures de fraises et d'abricots, bouquiner et jouer du piano.

Et oui, j'ai repris les leçons avec ma chère Guzelya, au rythme d'une fois par mois, et programmé un stage de 3 jours fin juillet, pendant que mon mari participera à son stage d'orgue annuel à Alès.



Je devrais enfin arriver à maîtriser les doigtés, le rythme, je sens que ça vient, si, si, pour enfin, produire ce qu'on appelle.. de la musique!



Qu'on se rassure, nous voici tout frais et régénérés, prêts à accueillir nos visiteurs dès demain, et le jardin, de son côté,  est tout en fleurs!





vendredi 2 juin 2017

Un séjour berlinois enchanteur..


Nous sommes donc revenus de Berlin mardi soir, après avoir passé quelques jours en compagnie d'amis très chers qui nous ont permis de découvrir un Berlin autre que celui des circuits touristiques. celui dans lequel ils vivent, et dont je suis tombée sous le charme, sans réserve!

Certes, il faisait un temps magnifique, voire même très chaud, surprise de taille: les températures dépassaient les 30°.

Mais, reprenons, le thème des visites choisi par mes amis était le suivant: la nature dans Berlin.
Cette ville est une ville verte: des allées bordées de tilleuls, de platanes (coucou les pollens), de pistes cyclables, de parcs immenses qu'investissent le week end familles,  musiciens amateurs,



brocantes ou marchés divers, tel ce thaï coloré..


et ma foi, fort appétissant:



Des lacs ceignent la ville, lacs où l'on peut se baigner, faire de la voile, ou, tout simplement, se prélasser.


Sincèrement, si je vous dis que je suis à Berlin, non loin d'une station de métro, vous le croyez?
Et pourtant, si.. et non loin de là, voilà un petit port de plaisance fort romantique:


Les demeures qui bordent ces lacs sont empreintes d'un charme fou et nostalgique, certaines abritent un musée, d'autres vous servent de fantastiques brunchs, quand d'autres.. sont tout simplement habitées:


Mais Berlin, c'est surtout un formidable pari réussi entre le passé, et le présent, résolument tourné vers l'avenir, et qui n'oublie de prendre le temps d'en profiter.
Rappelez-vous, Berlin détruit lors de la seconde guerre mondiale, la guerre froide, la chute du mur, la réunification est/ouest, quelle page d'histoire!

Chaque quartier a su garder son âme, l'architecture de l'ouest, et celle de l'est cohabitent et renchérissent d'énergie chacune à sa manière.
Ici, des galeries d'art aménagées dans les galeries est de la ville, rénovées et pleines de vie:


Là, une terrasse ( qu'il faut savoir trouver!), aménagée en plage sur le toit d'un centre commercial où l'on peut tranquillement boire un verre et s'adonner au farniente au soleil couchant:


Là encore un squat d'artistes qui se sont installés, organisent des visites, mais, ont adopté un règlement draconien: on ne pourra pas y entrer faute d'avoir réservé ( les bras m'en sont tombés..)!


Deux événements auront également marqué notre séjour.
Tout d'abord, le concert donné sur la" place de la gendarmerie" , concert donné dans le cadre des églises et en soutien aux réfugiés, l'orchestre de la philharmonie de Berlin interpréta donc en plein air, et devant une foule nombreuse,


une création originale associant musiciens et musiques venues d'ailleurs, pour conclure par le choeur de "l"hymne à la joie", entonné par tous les spectateurs. Emotion garantie!



Enfin, pour finir en apothéose, nos amis avaient réservé des places pour aller assister au Don Giovanni de Mozart donné à l'opéra comique.
Une mise en scène complètement déjantée, mais fidèle au texte et à l'esprit de l'oeuvre, qui a su faire ressortir tout le côté comique de cet opéra, un moment fabuleux, plein de surprises et d'éclats de rire.. sans oublier le p'tit chocolat offert à la fin de la représentation..



Vous l'aurez compris, j'ai passé des moments extraordinaires à Berlin.

Je garde pour moi le plaisir des retrouvailles avec mes amis, les moments à discuter, à savourer ces moments rares et précieux,  en faisant du shopping ( les essais de tenues, moments inoubliables de fous-rire!), ou sur une terrasse, le midi ou le soir, autour d'un verre ou d'un déjeuner, à refaire à nouveau le monde, comme lorsque nous avions 20 ans.. mais, finalement, nous avons toujours 20 ans!
Seulement, maintenant, en plus, nous avons l'expérience de savoir le savourer!

jeudi 25 mai 2017

Bricolage et randonnée fleurie

Sonnez buccins, résonnez trompettes, je me suis enfin décidée à remettre à neuf  les joints de la salle de bains de la chambre d'amis.


Plus d'un an à me décider.. il faut dire que cette activité ne m'enchante guère..
Donc, maintenant, tout le monde peut revenir, sous réserve de s'extasier sur les magnifiques joints de la douche en question.
J'attends les applaudissements (nous sommes en plein festival de Cannes, non?).


Mon mari n'étant pas en reste, vient de recoller deux carreaux dans la piscine, c'est le bon moment, pour ce faire, il devait entrer dans l'eau, et la piscine en ce moment affiche un joyeux 28°.
J'ai d'ailleurs repris mon rituel plouf dans la piscine à 23 heures, un pur bonheur.

Vous devinerez aisément, grâce à cet indice, que la température extérieure n'est pas en reste!
Nous avons donc fait une superbe randonnée mardi dernier par plus de 30°..
Un peu chaud..
La rando s'intitulait "les balcons volcaniques de Lieuran-Cabrières.

Trois heures de marche au milieu des genêts en fleurs, c'était magique!


Quelques rencontres, au hasard du chemin nous ont fait remonter dans le temps:


C'est en marchant comme cela, en pleine nature que je nettoie mon cerveau de toutes les scories qui s'y accumulent lorsque je reste chez moi à écouter les informations.
Ici, aucune laideur, tout est simple et beau, pas de politique, d'attentats, de rentabilité, de xénophobie,
je respire!
Voilà ma vraie cure de désintoxication: les balades et les amis!

D'ailleurs, dès demain, je m'en vais retrouver une amie berlinoise pour quelques jours, attention, j'arrive!

mardi 23 mai 2017

Attention, imposteur!



Au milieu des tracts distribués un peu partout en vue des législatives, voilà ce qu'une de mes filles à reçu:



Non, il ne s'agit pas de moi, l'unique, la seule, la vraie Ciboulette, scrogneugneu, qui n'a pas besoin d'un titre de professeur!

J'adhère par contre à la démarche, pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller faire leur marché de petits producteurs..

Allez, c'était mon clin d'oeil du jour avant de partir en rando.. sous la chaleur, ça va transpirer!




dimanche 21 mai 2017

Culture et gastronomie

On ne chôme pas, dans le sud, croyez-moi.

Depuis mon dernier post, voyez un peu, nous avons assisté:

-au dernier concert de note abonnement à l'orchestre de Montpellier, Mozart, Schumann et Mendelssohn au programme, rien que cela,

-  nous sommes allés à Aigues-Mortes, sa ville, ses remparts et ses salins (admirez les couleurs!) avec la famille:


- puis, un tour à Nîmes: les arènes, la maison carrée (ni carrée, ni maison), la tour Magne, avec les mêmes:



- nous avons vu une pièce de théâtre jeudi soir, débat et rencontre avec l'auteur en fin de représentation:



- et enfin, ce week- end,  visite à "la comédie du livre" placée cette année sous le thème: "Montpellier, carrefour des Méditerranées": c'était le salon du livre, place de la Comédie.  à Montpellier.
A l'affiche, Yahia Belaskri, Sylvain Prudhomme, Tanguy Viel, Yasmina Khadra, quelques-uns de mes auteurs favoris!



J'avoue n'avoir pas eu autant d'activités que durant ce court laps de temps... et encore, j'ai zappé hier soir la nuit des musées..


Par ailleurs, j'ai parfois l'impression que ma petite ville a acquis le titre de centre du monde, je vois finalement beaucoup plus de monde que lorsque nous étions en région parisienne, et c'est un vrai bonheur de retrouver tous ceux que je connais, ou ai connu dans mes occupations antérieures, qui passent nous faire un coucou, ou que nous allons retrouver dans le coin.

Du côté d'Avignon, par exemple, pour un déjeuner dans un vieux mas en cours de restauration au jardin enchanteur:


Ou chez moi, sur la terrasse, au soleil, et que faisons-nous lorsqu'on retrouve famille et amis?

Certes, on évoque les souvenirs, on se donne des nouvelles des uns et des autres, on joue aux cartes, mais surtout: on partage un repas ensemble!

Et en ce moment, c'est magique, les fruits et légumes du printemps sont là, tout frais, tout craquants, les petits pois, les pois gourmands, les fèves, les fraises.. et maintenant, les abricots, pêches et cerises..


Le sud, c'est magique, c'est le lieu ou culture et gastronomie vont de pair..

mercredi 10 mai 2017

Qu'on se le dise: le Fred Vargas nouveau est arrivé!



On nous annonce de la pluie demain, mais j'ai un super programme pour demain: piano et lecture!
A moi les nouvelles aventures de mon commissaire préféré, après mon cours de piano.

Et oui, j'ai retrouvé ma professeure de piano qui vient de déménager non loin de chez moi, je reprends donc mes leçons et espère encore et toujours progresser..


Il faut savoir s'adapter rapidement dans cette région: hier matin, c'était rando-coquelicots et genêts:




avant de déjeuner avec tout le groupe de joyeux randonneurs sur le port de Mèze, si mignon en cette saison, loin de la foule estivale!


Ces derniers jours ont été magnifiques, la température de la piscine dépasse maintenant légèrement les 22°, nous avons pu y faire de timides longueurs, et les légumes et fruits de cette saison titillent nos papilles, à nous les salades de fèves, radis, les petits pois tout frais, les fraises et les premières cerises!!



Donc, demain, il pleut.. pas grave, j'ai Fred Vargas pour me tenir compagnie!