lundi 27 mars 2017

Wisigoths, wisigothiques?

Encore quelques jours de tempête la semaine dernière, trombes d'eau et vents violents..
Mazette, quel déluge!



Que faire, donc, quand il pleut à verse pendant plusieurs jours?
Nous voici tout désemparés lorsqu'il pleut..

Cuisiner, jouer du piano, aller à la médiathèque prendre des bouquins, des vieux films pas encore vus..

Certes, mais l'envie de sortir se fait méchamment sentir..

Heureusement, nous avions pris rendez-vous pour faire réviser nos vélos avant la belle saison, et avons donc enfournés ceux-ci dans la voiture, sous une pluie battante, pour les emmener chez le spécialiste.



Au retour, une idée me vient: 'il nous manque au moins un vélo pour aller au bord de mer lorsque nous avons des visiteurs, pourquoi ne pas profiter de ce temps pourri pour arpenter les magasins de sport et regarder ce qu'ils proposent?

Bingo, nous trouvons bien évidemment deux bicyclettes sympas à un prix raisonnable.. que nous ramènerons tant bien que mal à la maison.. elles ne rentrent pas toutes les deux dans le coffre et deux voyages seront nécessaires pour les ramener à la maison!

Ca, c'était mon idée de génie.

Mon mari a heureusement été plus inspiré!
Feuilletant, samedi midi, le journal local tout détrempé  trouvé dans notre boîte aux lettres, il découvre qu'une "causerie-conférence" se tient dans l'après-midi non loin de chez nous, sur le thème:
"Les Wisigoths en Occitanie à l'origine des arts roman et arabo-andalou".

J'avoue que ma curiosité et mes connaissances sur les Wisigoths, étaient vraiment très, très limitées.
Quelques pages dans les manuels scolaires, quelques souvenirs de musées, ma seule référence tenait en fait.. d'Astérix!




Nous sommes donc allés, plus par désoeuvrement qu'autre chose, assister à cette conférence, assurée par un passionné du sujet, qui nous a fait partager son enthousiasme pour cette période, malgré un discours, brouillon certes, mais convainquant.

Et oui, nous habitons donc une région, l'Occitanie cédée par les Romains aux Wisigoths d'Alaric en 416, (après le sac de Rome) , lesquels ont ensuite rayonné en Espagne, jusqu'à ce que les musulmans ne les battent en 711.



Capitale du royaume jusqu'à ce que ce brave Clovis ne gagne la bataille de Vouillé: Toulouse (ensuite, ce sera Tolède)!


Découvertes du "bréviaire d'Alaric", recueil de droit datant de 506, une adaptation contemporaine du droit romain, qu'utilisera encore Clovis pour fédérer les populations conquises,


de l'architecture de cette civilisation, à travers les vestiges de églises pré-romanes (les wisigoths étaient chrétiens, mais ariens, non catholiques), dans son expression reconnue, le fameux "arc outrepassé", en forme de fer à cheval, (ça y est, j'ai retenu le terme!):


Bref, nous voici plongés depuis cette conférence dans l'étude de cette période si riche, pleine d'histoires qui font rêver, où se mêlent romains, byzantins, wisigoths, arabes et trésors!



Le soleil revient.. d'autres aventures nous attendent:
demain nous partons à la découverte,  à nous.. Barcelone!

lundi 20 mars 2017

Les facéties printanières de l'Education nationale.

Youpi, ça y est, l'hiver est fini, nous voici officiellement entrés dans le printemps!



Le soleil est de la partie, je farfouille dans mes placards pour ressortir jupettes et tee-shirts, je revis.
Un p'tit tour en vélo le long des étangs pour fêter cela, faire un coucou aux flamants roses..


Bref, je me sens bien!

Je crois ne pas être la seule à être d'humeur badine et légère, le personnel de l'Education nationale semble également avoir envie de s'amuser.

Je m'explique.
Ma fille aînée s'était inscrite pour passer le concours de l'agrégation interne et en avait suivi la préparation en fac tout en poursuivant son travail.

Premier gag: la convocation pour passer les écrits a été reportée la veille pour des raisons.. météorologiques,  " Les épreuves écrites d’admissibilité des concours de l'agrégation interne de l’enseignement public et privé ne peuvent pas être organisées en Polynésie en raison de graves intempéries.  Ainsi, dans l’ensemble des académies de métropole et d’outre-mer, les épreuves des concours de l'agrégation interne initialement fixées les 24 et  25 janvier 2017, sont reportées au 15, 16 février 2017 (et 17 février pour la 3ème épreuve d'agrégation interne d'histoire-géographie)"  à savoir, pendant les congés scolaires.

Bon, ce n'était qu'une péripétie, certes stressante, et ma fille a pu se rendre normalement aux 2 journées de 7 heures des épreuves, en ayant pu garder sa motivation intacte.

Les résultats devaient être officiellement publiés aujourd'hui.

Mais, second gag, jeudi dernier, le 16 mars donc,  ma fille apprend qu'en fait, la liste des admissibles vient d'être publiée sur le site consacré.
Elle se précipite, et, un peu déçue, nous annonce qu'elle ne figure pas sur la liste des candidats retenus.


Tout le monde est déçu pour elle, après tant d'investissement et de boulot.. chacun y va de son petit mot de réconfort, et on  lui suggère tous d'aller fêter cela avec des copains autour d'un apéro.

Connaissant le fameux site en question," Publinet", pour ne pas le nommer, je m'y rends, et là, suis prise d'un doute.
Certes, le nom de ma fille n'y est pas, mais la liste alphabétique s'arrête à la lettre "R", comme si les seuls candidats admissibles avait un patronyme allant de "A" à "R"..

J'attends donc un peu, tourne en rond, retourne sur le site en question 1/2 heure plus tard, et là.. surprise, il y a d'autres candidats retenus, (les noms vont maintenant jusqu'au "V") dont.. ma fille!!



Le plus compliqué a été de la prévenir, car elle était effectivement sortie se balader.. et de lui assurer que non, je ne lui faisais pas une mauvaise blague..
J'ai fini par prendre en photo mon écran pour lui prouver qu'elle était bien sur la liste, et que l'épreuve n'était pas terminée!

Autant dire que l'ascenseur émotionnel a fonctionné à plein régime ce jour-là..


Où en sommes nous maintenant?
Les oraux débutent le 1er avril (bande de farceurs) jusqu'au 9..
Les résultats seront proclamés officiellement le 10, sauf surprise.

En attendant..  ma fille bosse, bosse et nous on s'entraîne furieusement au yoyo pour la soutenir et ne pas craquer...




lundi 13 mars 2017

Tonnerre de Zeus!

Mes aïeux, quelles tempêtes nous avons subies la semaine dernière!


Pas de dégâts, quelques branches cassées, et deux nuits à se demander si la toiture tiendrait..
Elle a tenu.
En une année d'installation ici, nous aurons pu ainsi constater que notre maison résiste aux fortes chaleurs, inondations, pluies et vents en tout genre, nous l'avons donc judicieusement choisie.

Depuis, le printemps montre le bout de son nez.
Nous avons ainsi pu reprendre nos randonnées, encore un peu venteuses, cette fois vers les ruines romaines de Murviel-lès-Montpellier, à l'oppidum d'Altimurium, vous l'aurez compris, le "vieux mur", soit une muraille datant du 2ème siècle avant J.C.



Une rando culturelle, ça vous muscle les gambettes et les neurones, rien de tel pour se remettre en forme.

Cette année, vous l'aurez remarqué, je n'ai pas poussé mon fameux "coup de gueule" du 8 mars, à l'occasion de la "journée internationale du droit des femmes".


Voilà, c'est dit, j'ai réalisé que me mettre en rogne ne me défoule même plus..surtout en période électorale, là, on touche le fond.

Revenons donc à ce qui donne la pêche!

En premier lieu, bien sûr: le soleil.. nous avons bénéficié de deux journées exceptionnelles de beau temps, chaud (24°) et lumineux qui nous ont donné un avant-goût de ce qui nous attendait bientôt.
Avec ce soleil, cette lumière, j'ai tenté un plouf dans la piscine, mais n'y suis pas restée longtemps, 17°, c'est trop froid pour moi!


Depuis, c'est encore un peu grisaillou, mais j'en profite pour faire mes provisions de vitamines ensoleillées, à savoir mes confitures de citrons et d'oranges amères, miam!



Pour booster encore un peu plus le moral, quoi de mieux que.. des livres?

Je me suis donc régalée avec l'ouvrage de Tanguy Viel:


Je dois avouer qu'au départ, ce livre ne me tentait guère. Son titre peu alléchant, le fait que tout se passe en Bretagne sous le crachin,(alors qu'il pleuvait ici), sa présentation: "".Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec.
Il faut dire que la tentation est grande d'investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu'il soit construit."

Et puis, lors d'une des émissions de La Grande Librairie, j'ai entendu l'auteur parler de son livre, de sa genèse..  Ma curiosité était attisée, j'ai donc plongé, sans restriction, et maintenant, je vous le recommande.
A vous de partir à la découverte!

Depuis, me voici embarquée dans une aventure cubaine très romanesque, j'ai nommé:


Quête des origines, sur fond de révolution cubaine, mémoires enfouies, interférences présent/passé, je me délecte à un tel point que, sentant venir la fin du livre, j'en ralentis sciemment la lecture..

Allez, zou,me voilà seule pour 3 jours, ( mon mari vient de partir rendre visite à ses parents), face à mon piano!
Je vais tenter de ne pas m'exploser le poignet comme la dernière fois..

jeudi 2 mars 2017

Mes petites escapades printanières.

Je sais, ce n'est pas encore vraiment le printemps; mais on le sent qui approche, nous avons la bougeotte..

Dimanche dernier,  à l'occasion d'un anniversaire, nous voici donc partis à Montignac, en Dordogne.


Montignac, vous en avez certainement entendu parler ces derniers temps, puisque Lascaux 4 vient d'ouvrir ses portes en grandes pompes..



J'ai donc vaillamment surmonté mes affres claustrophobiques pour visiter cette dernière réplique de la célèbre grotte.
Je reconnais humblement que c'est superbe, et que la visite vaut le détour.



Les peintures sont criantes de vérité, et le mystère de leur origine reste entier.. j'adore!

Avantage de faire la visite en cette saison: avoir le musée pour soi et pouvoir s'attarder sur les pièces qui nous intéressent, ou composer sur écran tactile sa galerie artistique personnelle qui s'affichera sur les murs du bâtiment:



Mardi, départ pour une tout autre destination, après l'art pariétal, nous allons à Beauval visiter le zoo qui accueille le couple de pandas géants, Huan Huan et Yuan Zi.

Même constatation; en cette saison, nous avons l'impression d'être des visiteurs privilégiés et d'avoir cet espace pour nous seuls.
Il faut dire également qu'il pleut à verse..

Donc, nous avons retrouvé nos copains pandas en pleine forme, à savoir, en train de dormir,



ou de manger:


Mais en arpentant ce parc, notre attention a été également appelée par un très grand nombre d'animaux superbes, tel ce somptueux tigre blanc:


ou ces adorables koalas:


Il va de soi, qu'outre les lions, tigres, panthères, girafes, grands singes, oiseaux et autres pingouins, nous devions rencontrer.. des flamants roses!
Décidément, cette espèce me poursuit de chez moi au Chili, jusqu'à Beauval.
Ceux-ci venaient donc de Cuba cette fois, et arboraient une couleur flashy en diable!


Nous étions en mode musardage, et, sur la route du retour, mon mari m'a proposé un petit détour pour visiter l'abbatiale qu'il avait découverte cet été, à savoir St Julien de Brioude en Auvergne.

Il me connaît suffisamment pour savoir qu'il lui suffit d'accoler l'adjectif magique "roman" à église, abbaye ou autre lieu pour susciter mon enthousiasme!

Et je reconnais que cette abbatiale est réellement stupéfiante.
Bâtie sur un sanctuaire du IV ème siècle, ce fut d'abord une église mérovingienne, reconstruite après un incendie à l'époque carolingienne vers le IX ème ... ce qui lui donne un âge respectable!


Des pierres colorées qui rythment son architecture, des fresques naïves sur les colonnes, un dallage multicolore..


Un vrai bijou architectural, j'ai sincèrement adoré.

Nous voici rentrés à la maison depuis hier soir.
Ce matin, un grand soleil nous a souhaité la bienvenue, ma lessive sèche dehors, chouette!

mardi 21 février 2017

Virées sous le soleil.

C'est reparti!
Impossible de rester tranquille après un mois d'hibernation lorsque le soleil est de retour, il faut que je bouge!

Hier,  j'ai donc accompagné mon mari sur le lieu de sa cure, à Balaruc,



 et me suis fait une grande balade le long des étangs de Thau, le temps de ses soins un vrai bonheur.


Un peu de mistral pour ventiler les neurones, des fresques sympas sur le sentier du littoral:


Il en faut finalement peu pour me satisfaire.
A midi, sur la plage, huîtres et dorade sur la terrasse d' un de ces petits restaus que j'aime:


Il faisait trop tôt et trop beau pour rentrer directement à la maison.
J'avais repéré, non loin de là, une abbaye cistercienne ( presque ) encore intacte:
l'abbaye de Valmagne (qui ignore encore ma passion pour les abbayes cisterciennes?)



L' avantage de faire des visites en cette période, c'est qu'il n'y a pas foule, et que l'accueil y est personnalisé et chaleureux, ce qui ne gâte rien.
Bonus: c'est l'éphémère saison du mimosa, et en trouver un, accolé à ce superbe bâtiment, sublime le charme des lieux..


Je vous laisse admirer ce "lavabo" à l'entrée du réfectoire, d'où on voit le clocher:


Tout cela avant de me décider à rendre visite à mon médecin..
Je me suis tellement éclatée ces quinze derniers jours au piano, qu'un kyste, assez douloureux il faut bien l'avouer, s'est formé sur mon poignet droit..
Verdict: anti-douleurs, repos, et.. cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas porté d'attelle quelque part!


Même pas grave, avec le soleil, je reste zen!

samedi 18 février 2017

Le soleil est de retour, alléluia!

Après un mois de pluie et de grisaille assez inattendu, même pour les gens du cru, hier matin, au réveil, un grand ciel bleu et un soleil lumineux étaient enfin de retour.
Mon moral est remonté d'un coup..



Hasard ou chance, j'avais pris, en décembre dernier, rendez-vous pour hier justement, avec un jardinier pour qu'il vienne tailler les haies et donner un coup de propre au jardin avant l'arrivée du printemps.

Chance! La veille encore il pleuvait.. nous avions tenté une sortie en vélo, pour nous bouger un peu, et étions rentés trempés..
Mon jardin est donc magnifique sous le ciel bleu et je suis ravie.

Bilan de ce début d'année selon le météorologue de la célèbre Gazette de Montpellier: "janvier frisquet, février mouillé: en quinze jours, il a plu quelques millimètres, mais en nombre de jours, c'est autant qu'un hiver entier".
Voilà pourquoi cela m'a paru si long, non, ce n'était pas un mois de pluie, mais 15 jours..

Quelques nouvelles maintenant.
Mon mari termine aujourd'hui sa seconde semaine de cure, non loin d'ici, à Balaruc les bains, cure qui  lui prend une matinée chaque jour, dimanche excepté.



Il lui reste encore une semaine à passer dans la boue et l'eau chaude, avant que nous ne partions fêter son anniversaire ainsi que celui de mon père en Dordogne.

Pour l'anecdote,au retour,  nous passerons par Beauval et son célèbre zoo, revoir les pandas que nous avions accueillis lors de leur arrivée en France. Un léger crochet.

La première semaine fut assez éprouvante, puisque les soins débutaient.. à 7 h du matin.
Il fallait donc se lever beaucoup trop tôt à mon goût, surtout avec un ciel tout gris et pluvieux,  pas très encourageant..
Je reconnais avoir été d'humeur plus que massacrante et difficile à supporter..


Cette semaine, nette amélioration, puisqu'il ne devait commencer sa cure qu'à 10 h, mais le ciel n'était pas encore clément jusqu'à hier..

La semaine prochaine, même horaire, mais avec soleil, youpi!



Si j'ignore encore les bienfaits de la cure sur mon mari, je peux vous assure que sur mon jeu au piano, ils sont très bons!
Pensez donc, toute une matinée à travailler sans stress, personne pour m'entendre jouer et rejouer les accords ou enchaînements qui me posent problème, corriger mes doigtés et fausses notes..



Mais, j'ai un énoooorme problème à résoudre( et mon mari n'y est pour rien).
Je vous l'énonce: je perds tous mes moyens au clavier dès qu'il y a quelqu'un pas loin qui peut non seulement m'écouter, mais même m'entendre.
Mes doigts s'emmêlent, je me perds dans la partition, serre les dents à m'en bloquer les mâchoires et achève à toute allure le morceau que je suis en train de jouer pour en finir au plus vite.. une catastrophe.
J'ai même tenté de m'enregistrer quand je suis seule... pas vraiment mieux. Pourtant mon Iphone ne m'impressionne pas..
Je travaille donc sérieusement pour arriver à jouer calmement, et proprement quelques pièces présentables.. ..C'est pas gagné!

J'hésite encore:  psy, ou mojito pour soigner ce syndrome?

Allez, hop, une dernière photo de ce superbe ciel bleu pour le week end!



mardi 14 février 2017

Courez-y!

Pour une fois, je ne blablaterai pas pendant des heures sur le film que je suis allé voir hier.
Je me demande même si je ne vais pas retourner le voir, tant il est.. extra-ordinaire.

Donc, il s'agit du dernier film de Martin Scorsese qui suscite autant d'enthousiasme que de détestation chez les critiques.
Personne n'est cependant sorti de la salle pendant la projection lorsque j'y suis allée.


Les mots me manquent pour en parler, c'est vous dire..